:: EMPIRE NOIR  :: Irianeth :: Port d'Irianeth Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La solitude impérial.

avatar
Elecia
Modo ▪ Chevalier d'Irianeth
♦ Inscription : 28/11/2017
♦ Missives échangées : 11
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Mai - 23:10
Depuis combien de temps était-je ici à contempler tristement les flots déchaînes en cette saison froides. Des minutes, des heures? Mon regard d'une tristesse infinie était perdu dans l'infinité de l'océan, alors que le vent qui soufflait me faisait frissonner, malgré ma cape que s'agitait sur mes épaules. L'armure de l'ordre d'Irianeth alourdissant mes mouvements et m'empêchait de bien respirer, mais je ne pouvais pas la retirer, malgré tout ce que je pensais de ma maison, elle restait ma maison, ma famille...

La Tanieth qui défilait sur le port en cet heure matinal me jetais des regards en biais, surement fasciner par la vue d'un chevalier d'Irianeth, ressemblant plus à une chauve-sourie qu'à une personne, qui ne bougeait pas et ce depuis plusieurs heures. Ma gorge ce compressait à l'idée de ce qui allait se dérouler dans les prochains jours. L'empereur avait ordonné qu'un petit groupe parte pour le grand continent d'Enkidiev pour espionner ceux qu'il appelait "nos ennemies commun".

À vrai dire j'avais mes raisons de craindrent ce voyage. Premièrement la simple vue de la houle réussissait à faire chavirer mon estomac. Ensuite les dernières fois qu'Irianeth avait tenté d'envahir Enkidiev, Il c'était fait arrêter plutôt violemment. On parlait encore à vois base de ses preux défenseur de la veuve et de l'orphelin qui avait à deux reprise, repouser l'empereur Amecareth. Les chevaliers d'émeraude.

Notre ordre avait d'ailleur été créé pour cette raison, mais quelle idée aussi de l'avoir rejoins. Je répugne rendre une vie, je suis fragile et déteste me battre. Pas comme mes frères et soeurs d'arme, eu représentait bien notre ordre. Des Guerrier sanguinaire qui n'hésitait pas à faire couler le sang par simple plaisir personnelle. Parfois je me dis que je n'es pas ma place ici-bas et l'envie de sauter à la mer, laissant ainsi le courant m'emporter est tentant, mais j'aime trop la vie pour songer à de t'elle extrémiter.

Alors que le vent ce levait une nouvelle fois, je tournais les talons et marcha lentement en admirant les navires de guerre de notre armée, sans même accorder un regard au diffèrente personne qui s'affairait autour comme des fourmis. Nous allions embarquer le lendemain à bord de "L'Amecareth", un navire de combat rapide qui pouvait ce montré d'une discrétion remarquable.

La solitude me pesais en admirant ce gigantesque navire. J'avais beau être accompagner par des frères et soeur d'arme, aucun ne m'avais vraiment témoigner autre chose que du m'épris, comme depuis ma naissance j'allais être seul. Pourtant une partie de mon coeur rêvais d'un endroit ou je serais acceuillis, apprecier.... un endroit ou je serais aimé. Peut-être Enkidiev serait-il cet endroit. Un sourire triste ce dessina sur mes lèvres violettes alors que je dis, pour moi même.

Heureusement que personne ne lit mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silicianne
Admin ▪ Impératrice Noire
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 35
Localisation : Au château noir pour le moment, mais bientôt, son empire s'étendra sur celui des humains
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mai - 0:16
HRP : Je m'y joint Smile

    Le ciel changeait peu à peu de couleurs. Il se dégradait du bleu jusqu'à l'orange en passant par le violet et le jaune. Le soleil se couchait tranquillement à l’horizon. Les nuages, qui était il y a quelques instants d'un blanc immaculés sont maintenant roses. Les ombres disparaissaient peu à peu. La température chutait tranquillement et le ciel finirait par s’obscurcir.

    C'était un beau spectacle qui s'offrait à ses yeux. Ces mêmes yeux qu'on ne voulait pas qu'il change de couleurs. Puis, le soleil s’est couché, il ne fait plus jour. La lune montrait le bout de son nez à des milliers de kilomètres de distance. Les étoiles, ces petites boules de gaz, apparaissaient les unes après les autres. Plus le temps avançait, plus il y avait d'étoiles et plus le temps s'assombrissait. Il faisait plutôt froid en cette période de l'année. L'Impératrice avait donné congé a son garde car elle voulait être seule. La nuit commençait à avancé et les étoiles brillaient maintenant de milles feux dans le ciel. Le clair de lune était bien présent dans le ciel pour avoir une assez bonne visibilité. Comme ses enfants étaient maintenant couchés, elle en avait profité pour filer prendre l'air sur la plage de l'Empire. Son mari était sans doute occupé à réglé certaines choses et comme elle n'était pas obliger d'être là, elle en profita. Être Impératrice n'était pas de tout repos, la sorcière le savait. Car oui, avant d'être à la tête de l'empire noir, Silicianne était une sorcière. La douce brise, qui était aussi fraîche, levait les pans de sa robes, faisant ainsi valser au gré du vent. La nuit était magnifique. Puis soudainement, ses pouvoirs l'avertir d'une présence. Elle s'en approcha et cacha sa présence par la même occasion. Elle l'entendit prononcé : « Heureusement que personne ne lit mes pensées... ». Elle répliqua : « Je ne serai pas aussi sur a votre place ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elecia
Modo ▪ Chevalier d'Irianeth
♦ Inscription : 28/11/2017
♦ Missives échangées : 11
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 1:40
"Je ne serai pas aussi sur a votre place"

Ses mots avaient résonner comme le tonner autour de moi. Un frisson me parcouru et j'avala de travers en me retourna lentement. Qui pouvait bien être ici aussi tôt, qui plus est quelqu'un qui parlait ma langue. Cela ne pouvait donc pas être un de ses stupides Taneths. De plus je connaissais la vois de tout mes frères et soeurs d'arme, ainsi je savais que ce n'étais pas l'un d'eux.

Alors que la faible lumière éclairait les traits de l'étrangère un hoquet de surprise me traversa. L'impératrice ici? Mais pourquoi? Elle qui ne quittait que rarement la forteresse pourquoi fallait-il que je tombe sur elle? Malgré la peur qui comprimait ma poitrine à l'idée même qu'elle est pus lire dans mes pensée, je m'inclina lentement devant elle, surveillant ses mains pour être sûr qu'elle ne tente rien contre moi.

Im...Impératrice, mais que...que faite vous ici?

Je ferma les yeux de hontes de ne pouvoir me contrôler en présence d'un personnage si important. J'étais incapable de m'exprimer correctement, sans doute à cause de la peur et de la surprise. Je ne savais pas combien de temps j'étais resté ainsi, agenouiller devant l’impératrice noire, regardant par terre en serrant les lèvres pour ne laisser échapper aucun son.

Ma vie ce jouait ici. Si jamais elle avait lue mes pensées je serais exécuter pour trahison. Mon armure me pesais et me rappelais que j'avais mon épée et ma dague sur moi. je n'étais pas totalement sans défense, mais contre une sorcière de son calibre, une simple épée ne me servira probablement à rien, mais pour une fois j'étais rassurer d'être ainsi protégé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silicianne
Admin ▪ Impératrice Noire
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 35
Localisation : Au château noir pour le moment, mais bientôt, son empire s'étendra sur celui des humains
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Juin - 19:11
    Silicianne était avant tout une sorcière avant de devenir Impératrice d'un empire en plein expansion. La première fois que Silicianne avait tué un être vivant, elle était âgée de sept ans et c'était sa mère. Dès son jeune âge, elle avait une particularité avec ses pupilles qui changeaient de couleur sous le coup d'une très forte émotion négative. Puis à huit ans, son père était venu la chercher et fut heureux de voir que le sang de l'Empire prenait de plus en plus le dessus sur le sang humain de Silicianne. Puis c'est à ce moment là que Silicianne avait commencé à apprendre les potions et les poison puisque son père était un sorcier d'Irianeth. À treize ans, l'Impératrice pouvait déjà concocter quelques potions et poisons car elle était le genre de femme a réussir jusqu'à la perfection. Puis vers l'âge de dix-huit ans, elle assassina son père étant devenir un sorcière accomplie. L'impératrice avait décidé d'aller faire un petit tour. Seule. Sans garde. Et puis, qui oserait s'en prendre à elle sans y avoir un retour de mauvais sort. La plupart du temps, les gens évitent toujours de la croiser. On ne se demande pas pourquoi. Elle croisa quelqu'un mais plutôt, entendit quelques peu ses pensées et ses yeux étaient automatiquement devenu rouge. « Im...Impératrice, mais que... que faites-vous ici ? » Elle répondit, narquoise :« Je prends soin de mes gens..... » Sur un ton qui ne demandait aucune réplique elle dit : « Je chasse les traites de mon royaume et je n'ai pas à expliquer ma présence ici. Que faites-vous ici toute seule ? Vous n'avez pas autre chose a faire que d'être ici en train de penser a Dieu sait quoi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elecia
Modo ▪ Chevalier d'Irianeth
♦ Inscription : 28/11/2017
♦ Missives échangées : 11
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 2:51
La jeune femme mauve ce racla la gorge en essayant de sourire, tentative qui ce soldat pas un échec puis détourna son regard mauve et doux des yeux rouges et cruel de l'impératrice. La tension dans l'air avertis Elecia presque immédiatement de la colère de la sorcière impérial. Elle avait probablement entendu une partie des pensées du chevalier d'Irianeth. Un tremblement la traversa à l'idée des tortures cruels que l’impératrice noire pourrais lui faire subir simplement par plaisir.

Je... Je... Je surveille les préparatifs pour embarquer sur Enkidiev. Vous n'êtes pas sans savoir que certain chevalier on été choisis pour s'infiltrer et espionner. J'en fais partie... voila pourquoi je suis ici.

Elle baissa la tête en évitant le regard de l'impératrice. Elle tentait de son mieux de faire la vide dans son esprit, car si l'impératrice prenait envie de forcer son esprit elle ne pourrait rien faire. De plus certain chevalier on perdu la vie pour simplement refuser à l'empereur ou à sa femme l'entré de leur esprit. La jeune femme mauve n'aimais peut-être pas particulièrement sa vie, mais elle y tenait. Elle avait des defaults, mais n'était pas suicidaire.

P...puis-je faire quelques choses pour vous êtes agréable impératrice?...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Silicianne
Admin ▪ Impératrice Noire
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 35
Localisation : Au château noir pour le moment, mais bientôt, son empire s'étendra sur celui des humains
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Juil - 19:40
HRP : Désolée si c'est court j'ai du écrire vite fait avant d'aller au lit !

    Ce n'était pas toujours évident de diriger un empire qui bientôt ira jusqu'au monde des humains. Silicianne y arrivait très bien. Un peuple qui bientôt, deviendrais les esclaves de l'empire. Plus on a d'esclaves... Mieux c'est !. Et puis, avoir plus d'esclaves, cela va lui permettre d'éradiquer enfin la race humaine pour qu'Irianeth prenne le plein pouvoir, pas seulement sur les îles de l'empire. Silicianne ne pardonnait jamais. Le pardon c'était pour les faibles. Silicianne n'était pas faible et surtout elle était dangereuse. Généralement les gens ne vivaient pas trop longtemps quand ils étaient dans son sillage. Malgré le régime de terreur, les esclaves étaient efficace sauf que l'Impératrice décidait que le travail était mal accompli. Silicianne n'avait aucunement besoin d'expliquer sa présence ou que cela soit. Elle dirigea un empire, ne l'oublions pas. Le respect, cela se gagnait parfois a la sueur d'un front. Point barre. Le fait que Silicianne s'adresse a son interlocutrice d'une voix dure et ses yeux rouges en disait long sur ses sentiments actuels. Silicianne avait toujours été doué dans son art : la magie. N'importe qui sur l'ile ne lui arrivait pas a la cheville et c'était sans modestie. L'impératrice lui demanda ce qu'elle faisait d'une voix qui voulait généralement sans réplique la femme lui répondit, intimidée : « Je... Je... Je surveille les préparatifs pour embarquer sur Enkidiev. Vous n'êtes pas sans savoir que certain chevalier on été choisis pour s'infiltrer et espionner. J'en fais partie... voila pourquoi je suis ici. » Silicianne ne prit pas la peine d'utiliser sa magie. Généralement les gens avouait avant qu'elle n'eut besoin de l'utiliser. Silicianne ricana d'un rire qui parfois, faisait glacer le sang des esclaves. « Ça bouge pas tant que cela finalement... Les gens et leur incompétence... » Silicianne désirait se débarrasser des indésirables mais si elle faisait cela... plus de la moitié de la populace d'Irianeth perdrait la vie... Que serait les Empereurs sans leur sujets. « P...puis-je faire quelques choses pour vous êtes agréable impératrice?... » « Même si tu essaie de me cacher tes pensées ou de ne rien pensé, si je le voulais, je pourrais pénétré ton esprit assez facilement, n'en doute même pas ! Pourquoi tant de nervosité... As-tu quelque chose a caché Chevalier ?? Pour l'instant tu ne peux rien faire... »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enkidiev's Souls  :: EMPIRE NOIR  :: Irianeth :: Port d'Irianeth-
Sauter vers: