:: ENKIDIEV  :: Royaume d'Émeraude :: Villages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une nuit orageuse[libre]

avatar
Tripalior
Modo ▪ Magicien d'Émeraude
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Fév - 22:58
J'étais plonger dans mes livres, tard le soir, comme a mon habitude, je lisais a propos des poisons et anti-poison, je savais bien que le sujet des poisons était tabou, mais pour soigner un mal, il fallait le connaître. Ma lecture fut couper net par un garde qui entra dans mes quartier privé, je ne tarda pas a le faire léviter contre le mur, ils savaient tous que je détestais me faire ainsi interrompre, surtout la nuit. Le garde d'âge mur se débattais dans le vide, cette force mystique qui le tenais au dessus du sol semblait un peu l'effrayer. Je soupira avant de le laisser tomber au sol, le regardant de mon regard perçant .

-Parle, lui dit'je  d'une voix sec et autoritaire.

Le garde se releva mal adroitement avant de reprendre son souffle et de s'exclamer:

-Il y a un problème dehors et nous aurions besoin de vous, Il marqua une longue pause agaçante avant de comprendre que je ne bougerais pas sans en savoir plus puis repris. Des bandits pille les pauvres en dehors des murs et nous aimerions bien un peu de renfort... si vous avez le temps... ou l’envie.

je soupira, bordel, ils étaient payer pour ça ainsi que les chevalier. Pour ma part, je suis maintenant un conseiller ainsi qu'un professeur, pas un combattant ni un mage de guerre, bien qu'avec moi, la mort peu venir d'en haut. je lui dis:

-Va plutôt demander aux chevaliers et... vous n'êtes pas comment dire... payer pour gérer ce genre de problème,  en plus vous êtes entraîner et équiper pour.

Il me fis un regard désapprobateur avant de reprendre:

-L'effectif de nuit est beaucoup moins nombreuse et eficace. de plus, vous n'avez rien de mieux a faire.

Si j'aurais pu le balancé en bas de la tour de manière légal, je l'aurais fait. Excuse pitoyable pour expliquer la médiocrité. Je me leva et prit ma forme de corbeau avant de partir vers le bruit qu'ils faisait. Je connaissait le code de la chevalerie mais je n'y étais pas soumis, voila une liberté d'agir que j'avais et ses bandit... j'allais m'en occuper. La garde de nuit commençait a rassembler leurs effectif pour une belle formation, a mon avis inutile, car ils allaient simplement fuir et tuer ceux qui les suivait trop loin. Je croassa plusieurs foi, affin d'attirer l,attention d'un bandit qui étranglait une femme pour avoir ce qu'elle avait. Il fini par me regarder mais sans plus.

Je repris forme humaine sur le toit d'une grange sous son regard surpris. A ce moment, deux éclaire naturel tomba sur ses complices a contacte directe, il tomba alors sur le sol, calciné jusqu'a la moelle avec des spasmes due au choc de cette éclaires. Je fis ensuite léviter l'autre bandit a ma hauteur sans rien sous ses pied. je lui dis ensuite:

-Va te rendre a la garde ou je te laisse tomber d'ici, les crapules comme toi me dégoûte, tu n'as aucune raison de vivre sinon d'harceler les plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 3 Fév - 22:41
Invité
En empruntant un nouveau chemin, Alyäna se dit que c’était une bonne soirée pour sortir. Soirée étant un grand mot, comme cela faisait quelques heures qu’elle était dehors, marchant dans la forêt d’Emeraude à la recherche de plantes. Ce devait être la nuit, maintenant. La forêt était calme à cet heure et la lune éclairait chaque sentier de sa lueur argentée.

Elle resta ainsi encore pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’elle entende le tonnerre au loin. Merde, elle devait rapidement trouver un abri sinon elle se ferait prendre par l’orage. Elle se mit à courir, espérant tomber sur un village où elle pourrait demander logis le temps de l’orage se passe.

Elle se dirigeait bel et bien vers un village, au vu du brouhaha qui venait de cette direction. Ce qui la surprenait, c’était que la nuit, les villages n’étaient pas aussi animée. Qu’est-ce qu’il pouvait bien se passer la ?

Lorsqu’elle arriva au village, la première chose qu’elle aperçut fut les gardes en position. Un peu curieuse et étant de son devoir de Chef des Chevaliers, elle s’approcha d’une garde plus haut gradé et s’enquit sur ce qu’il se passait. Après avoir appris que des bandits s’en était pris à ce village de paysan, elle décida d’intervenir, autant par choix que par devoir.

En s’avançant vers le centre du village, son regard s’attarda sur une silhouette sur un toit, une forme humaine lévitant devant elle. Elle remarqua aussi deux bandits inconscients - ou morts - couchés sur le sol.

Elle lévita donc à son tour pour s’installer sur le toit, un peu surprise d’y retrouver son ami d’enfance, Tripalior. D’aussi près, elle prit conscience que la forme humaine levitant devant lui était un troisième bandit. Ne comprenant pas trop ce qu’il se passait, elle décida d’intervenir,

-Tripalior ! Que se passe-t-il ici ? Fais le redescendre, je te pris. Je vais m’en occuper, à ma manière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tripalior
Modo ▪ Magicien d'Émeraude
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 10:08
J'avais bien vue mon amie d'enfance arriver au loin, sans trop y prendre garde, je savais très bien qu'elle allait m'empêcher de m'occuper de cette racaille, pour moi, ce genre de personne ne méritais pas la vie, mais bon... Je ne ferais rien de répréhensible autre la foudre qui c'était "accidentellement" abattu sur eux, encore, je dis accidentellement, elle saurais sans doute que cela venait de moi, mais bon. Ce qui était fait était fait. Je la regarda monter puis regarder en détail la scène peu commune. Elle ne devait pas avoir entendu ce que je lui avais dis, car elle m'aurait tout de suite arrêter... si elle en avait été capable. Je rapprocha alors le bandit du toit ou j'étais perché avec ma grande amie. Au vue de son Physique, personne n'aurait pu lui attribuer un rôle de chef d'une ordre de chevalerie.

Arrêtons de rêvasser, ce n'est pas le moment... Revenons en a nôtre bandit. Elle voullait reprendre la situation en main dites a ça manière. Oui... mais non, quel image j'aurais en publique a laisser faire ça, je venais quand même de sauver des vies, même si cela avait été brutale. Je réfléchis puis le déposa. Oui... et non, je ne lui laisserais pas le beau rôle, quoi que cela n'avait aucune impotence. Je ne sais pas. Je lui dis :

-Si c'est toi... pourquoi pas. Non, je rigole, jamais. J'allais le faire de toutes façon. Et pour ce qu'il a fait, menacer une jeune dame avec un enfant de mort si il n'avait pas ce qu'il demandais. Le pire dans l'histoire est que l'un des garde est venu me déranger puis que les autres commence a prendre une formation pour poursuivre des voleurs.Ah et la foudre a frapper les deux autres. après, on dis que la foudre ne frappe jamais deux foi a la même endroit non?


Quel ironie... Pourquoi j'avais pris la peine de lui dire? Car, elle me l'aurait sans doute demander que je lui disent ou non. Je rajouta alors, me fichant du publique:

-Si tu y tiens, pourquoi pas, mais j'aimerais bien qu'on passe plus de temps ensemble quand tu seras moins occuper et sans les autres chevaliers, pas que je ne les apprécie pas... bref, tu comprend.

Je regarda alors le bandit terroriser et content qu'elle soit intervenu... Quoi lui dire.

-Mes sympathie pour tes... amis? complice? Bref. Souviens toi, la justice a le bras plus long que tu penses.

Je me retourna Vers Aly, elle voullait quoi a ce type au juste? Je ne lui poserais pas la question, je vais me contenter de regarder.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 5 Fév - 4:36
Invité
Lorsque la chef des Chevaliers sortaient ainsi la nuit, pour aller cueillir des plantes ou tout simplement se promener en forêt, elle ne portait pas du tout ses habits d’apparat. Pour les gardes avec lesquelles elle venait d’interagir et le bandit qui se trouvait maintenant devant elle, elle devait avoir l’air d’une simple femme. Elle n’en était pourtant pas moins dangereuse et importante qu’avec son armure : gardant toujours une dague sur elle et étant prête à utiliser sa magie à tout moment.

Alors qu’Alyäna regardait le bandit que Tripalior venait de rapprocher et déposer devant elle, elle fut surprise de sa franchise. Elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’il lui réponde franchement, surtout qu’elle n’avait pas eu à répéter la question. Du moins, elle supposait qu’il lui disait la vérité, car cela ne lui servirait à rien de mentir. Elle finirait tôt ou tard par connaître la vérité. Et elle sentait justement que, malgré tout, Tripalior lui cachait quelque chose.

- Est-ce bien vrai ? C’est révoltant. Et je suis désolée que les gardes t’aient dérangés. C’est plutôt un honneur, non, qu’ils t’aient choisis pour régler ce problème ?

Elle regarda le bandit avec dégoût pendant quelques instants. Menacer quelqu’un de mort pour une raison aussi puérile ? Ça la répugnait, elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi tant de monde arrivait à ainsi faire de la violence gratuite aussi facilement. Ce qui la ramenait à ce que son cher ami lui cachait. Elle s’approcha du bord du toit et regarda les deux corps plus bas. La foudre les avait clairement touchés tous les deux, mais sans doute pas de façon naturelle, comme le Mage semblait le dire. Elle connaissait bien ses pouvoirs sur la foudre et les éclairs, c’était probablement son œuvre.

- C’est toi qui les as tué, n’est-ce pas, Tripalior ? dit-elle tout en se redressant et se rapprochant de lui. Tu n’aurais pas du faire cela. On aurait pu s’en occuper autrement, comme on le fera pour celui-là. Ce genre de violence ne résout rien, tu devrais pourtant le savoir.

Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle l’entendit lui proposer un rendez-vous en échange du bandit, et ce directement devant lui, sans gêne. Le rouge lui monta légèrement aux joues et elle pencha la tête, essayant de deviner s’il blaguait ou pas. Il avait pourtant l’air particulièrement sérieux. Son ami d’enfance et maintenant collègue voulait un rendez-vous seule avec elle. Ça lui faisait étrange. Et pourtant, si elle voulait pouvoir s’occuper du bandit comme elle voulait, elle n’avait pas le choix d’accepter.

- C’est d’accord. Mais on en reparlera dans un moment un peu plus opportun si tu le veux bien. Je ne crois pas que ce soit le meilleur endroit ni le moment pour parler de cela.

Elle se mit à soupirer d’exaspération lorsqu’elle l’entendit donner ses sympathies au bandit. Cela semblait confirmer sa théorie selon laquelle il avait tuer les complices. Elle se mit à avancer vers le bandit et tout en s’avançant, elle commença à défaire le sac de plantes qu’elle tenait. Elle retira la corde qui le fermait et fit doucement léviter le sac et son contenu jusqu’au sol.

Utilisant une voix très douce et son pouvoir de charisme, elle s’obligea a sourire pour le bandit. Elle devait le mettre en confiance, comme si elle était de son côté, pour qu’il fasse ce qu’elle voulait.

- Tu as l’air tellement fort ! Tends les bras, j’aimerais bien voir ces muscles.

Un peu niais et complètement sous l’effet du charme, le bandit fit ce qu’Alyäna voulait et elle attacha ses mains avec la corde de son sac. Mais ce n’était pas encore fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tripalior
Modo ▪ Magicien d'Émeraude
♦ Inscription : 21/11/2017
♦ Missives échangées : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Fév - 9:55
Bon, j'avais eu mon due. Cependant, on en reparlerais plus tard. je devrais me mettre a la traque aux bandit plus souvent... Je crois? Enfaîte non, je ne ferais rien de tel, pas une question de puissance, mais j'avais bien autre chose a faire que de traquer les vermines du royaume. Une chose me fais bien rire... le fait qu'elle s'excuse qu'ils m'aient dérangé. Oui... mais non, ils n'ont rien fait par choix, juste par sélection. Alya était trop loin et les autres dormaient . Qui reste t'il de réveiller? TADA! Je n'allais quand même pas lui raconter la manière dont j'avais traiter le garde qui m'avait déranger... Je répondis a ce commentaire par un simple soupir car, elle n'avait rien a se faire pardonner, pourquoi les gens s'excuse pour si peu.


Voila venu le temps des reproches, elle protégeait toutes forme de vie... même ce genre d'imbécile. Bien que je sois gentil, protecteur et que je sache amuser des enfants, je sais quand même faire preuve de sérieux dans ce genre de cas. Je regardais Aly dans les yeux avec un aire neutre pour simplement lui répondre:

-Selon moi, ceux qui sont trop con doivent mourir, c'est ainsi que les races de ce monde deviennent meilleur. Pour moi, c'est qu'un manque flagrant d'intélecte, on sort pas par un si mauvais temps, sauf si on a des pouvoir magique pour se protéger des intempérie.

Oui, j'avais répondu de cette manière. Elle avait vite fait le rapprochement avec ma magie élémentaire. je la regarda utiliser son pouvoir de charme, ce crétin lui tendit les bras. je pus constater que son esprit était faible et qu'il n'avait aucune volonté. Loin du tempérament d'un bon leader avec le réel mal dans son cœur, qui même sans magie, aurait pu simplement suivre sans se faire attacher. Cet simple interaction en disait bien long sur l’individu. Bien que je ne pouvais pas le comprendre au vue de nos différences de milieux. Je le sonda rapidement et ce que je pus observer était... horrible, pas au sens propre du terme, mais bien au sens de son histoire. Je su même l'identité de ceux que j'avais tuer... deux membres de la bande de malfrat. Il y était entrer dans l'espoirs d'obtenir une richesse suffisante pour nourrir sa famille, une histoire comme une autre, mais il avait également une bonne raison. D’ailleurs, il était chanceux d'être ici avec nous, son père lui avait fait la marque de sa propre bande rival. Je n'osa pas aller plus loin dans cette examen rapide.

Mon regard glacial se reposa sur Aly. Je lui dis a voix haute quelques mots en faveur de ce bandit.

-Fais attention, apprend a bien le cerner avant de le juger, si sa se trouve, il pourrait bien avoir besoin d'aide pour obtenir rédemption
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enkidiev's Souls  :: ENKIDIEV  :: Royaume d'Émeraude :: Villages-
Sauter vers: